concours octobre 2016

Voici de nouveau notre concours annuel qui s'est déroulé le 23 octobre 2016.

En regardant les photos, je me suis dit qu'un concours ressemble à un autre concours d'autant que nos amis viennent toujours nous voir.

Alors pour cette année, je me suis dit qu'il serait intéressant de relater notre concours tout en donnant des infos sur les éléments à mettre en oeuvre lors d'une compétition...En même temps, c'est intéressant d'expliquer à un novice qui lirait ces pages afin de mieux comprendre notre sport.

C'est un exposé modeste et les clubs qui voudraient mettre en place un concours se heurtent souvent à des questions d'ordre pratique. Je n'ai pas la prétention de donner les clés d'un concours réussi mais quelques astuces pour aider. J'espère que ça sera utile.

Etape numéro 1: avoir et préparer la salle

Il est pertinent si possible d'avoir sa salle habituelle et le matériel à demeure. On y gagne beaucoup en rapidité et en fatigue. Tout déménager d'un autre lieu demande une grosse logistique et des bras.

Pour les concours, nous utilisons des paillons (stramits) qui sont positionnés sur nos chevalets métalliques numérotés. Malgré la densité, ils s'abîment vite surtout avec des arcs de forte puissance. Ils sont donc doublés et une bande de caoutchouc est intercalée pour les compounds.

Le blasonnage est mis en place à partir d'un gabarit, ce qui nous fait gagner du temps. Ce blasonnage respecte scrupuleusement les positions réglementaires.

Au sol, on dispose des panneaux avec le numéro de cible et les ordres de tir: A-B (en haut gauche / droite) tirent en premier et C-D (en bas gauche /droite) tirent ensuite. On dispose de 120 secondes pour tirer 3 flèches. Pour la seconde volée, c'est C-D qui commence puis A-B, et on alterne.

Il fut un temps où on blasonnait l'envers des paillons pour mettre en place rapidement le second départ en retournant les cibles. Mais avec les arcs puissants, on ne peut plus le faire car les flèches traversent et abîment les blasons. Une cible pour le concours doit être totalement garnie de blasons neufs.

On dispose devant les cibles de plaques pour inscrire les scores (2 plaques et 4 feuilles) par cible pour un double marquage et deux séries.

On dispose également des spots d'éclairage (1 pour deux cibles). Attention à ne pas avoir trop de fil qui traine devant les cibles... il y en a toujours un qui shootera dedans et fera disjoncter l'installation. Pour ce qui est du règlement (état 2016), rien n'est stipulé pour l'éclairage si ce n'est que tout le monde doit être à égalité.

Pour une plus grande rapidité de mise en place, nous avons tout noté (espacements entre chevalets, entre paillons etc...) mais malgré ça, Ca peut rendre fou !!!

Le tout est vérifié par les arbitres avant le concours. A l'heure dite, on ouvre le greffe et on accueille les premiers compétiteurs qui montent leur matériel et se préparent pour les volées d'échauffement.

On peut faire l'échauffement sur cible à distance exacte mais ce n'est pas obligatoire. On tire le nombre de flèches que l'on veut mais sur 120 secondes. On doit marquer ses impacts.

Avant le début du concours, les arbitres vérifient la conformité du matériel.

De près, les arbitres vérifient: palette / décocheurs, flèches, viseurs etc...

On attend patiemment son tour.

Ils sont souverains et ils ont l'oeil !!

Mais tout se passe dans la bonne humeur.

Ensuite: accueillir les concurrents

Pour un beau concours, il faut aussi soigner sa pub en mettant en avant les compétiteurs (un passage de la presse est toujours apprécié)

Ensuite faire soit même des photos pour d'une part agrémenter un site (avec un déroulé... des photos uniques n'intéressent que les photographiés) et d'autre part transmettre aux copains pour leur propre pub pour un article ou publication (sur site ou facebook).

Il ne faut pas hésiter à mitrailler et chercher des angles de vue intéressants. Aux grandes heures, on avait jusque 1200 clichés et des vidéos. Mais cela demande un énorme travail de tri et de mise en ligne.

Il faut penser aussi à bien placer les archers pour qu'ils ne se gênent pas les uns les autres...comme ici

 

Les camarades d'entrainement font de bons sujets... surtout qu'on peut en rire plus tard... mais chut, il y en a qui se concentre.

"La réussite est au bout si vous vous concentrez sur votre geste" pourrait dire notre président.

qui décide de le montrer par l'exemple.

C'est plus dur pour d'autres.

et tout le monde s'y colle SVP.

Il faut donc aller compter régulièrement.

Malgré l'envie, ça ne marche pas toujours

dans l'autre sens peut-être... bof pareil !

Les plus jeunes semblent mieux s'en tirer.

Plutôt encourageant...

Pour les autres, on s'approche.

et on s'accroche.

Avec de la chance, on déclenche au départ de la flèche. C'est rare !

et elle est déjà en cible.

Et puis on retourne compter.. on fait de la marche et du calcul: la tête et les jambes. C'est un sport complet !!

Il ne faut pas se mettre trop devant lors des photos: question de sécurité.

Mais avec un bon zoom, la lumière qui va bien et un bon angle... on est plongé dans l'action.

Les résultats en cible s'améliorent car c'est un des premiers concours de la saison, et beaucoup manquent d'entrainement.

Même si comme ça, ça peut paraitre répétitif...

Pourtant, on se prend vite au jeu !

Certains semblent extrêmement concentrés. ​Vu de prêt, on admire, c'est la classe.

Mais vu de plus loin, c'est drôle... le coach a un coach. Mais il regarde quoi au juste ?

Je comprends pourquoi, il est si motivé du coup.

L'humour est toujours très apprécié (mais il faut veiller à rester gentil) et la mise en ligne ne doit pas trop tarder... les gens attendent.

Etape 3: les récompenses

On se lance dans une meilleure flèche pour laisser le temps de faire les classements. Le principe est simple, par catégorie, chacun tire une flèche et celui qui marque le moins de points est éliminé et on recommence jusqu'au moment où il n'en reste qu'un seul qui gagne un lot. Du coup, on a un beau sourire.

En attendant les résultats, on prépare les coupes et médailles pour les différentes catégories (il y en a beaucoup)

Puis c'est la remise des prix en présence de tout le monde.

Petit discours de remerciement avec la présence d'un élu venu spécialement pour l'occasion, merci à lui.

Puis c'est une suite de félicitations pour les différents vainqueurs.

les benjamins

Les minimes

les cadets

Les juniors

Les séniors

Tu la voulais cette coupe... motivé

"T'es content ?"

Les vétérans

Même les supers vétérans

et le scratch

Après, il faut tout démonter et nettoyer... le tir, ça fait mal au dos. Je comprends mieux pourquoi?

Les concours, c'est sympa

et ça te fais rire ?

Encore un beau concours !!

Merci et...

A l'année prochaine

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×